header1
header11
header12
header13
header14
header15
header2
header3
header4
header5
header6
header7
header8
header9

 

Quelques notions à retenir pour créer un bonsaï

 Exemple d’un cotoneaster horizontalis de pépinière

 coto1

Projet et taille de structure du 22 juin 2017

A - dégager le départ des racines, il deviendra le nébari. Nous avons coupé deux racines flottantes.

Il y a deux troncs, on peut choisir un style double tronc mais leur différence de diamètre n’est pas assez nette, il faudra faire grossir plus, l’un des troncs au cours de la culture. ( J’appliquerais la technique : laisser pousser et tailler)

 coto2

B – la largeur de l’ensemble des deux troncs est 4cm, je vais faire un shohin de 20cm (je sais que la hauteur de l’arbre devrait être inférieure à 6 fois le diamètre du tronc.)

C - choisir une face avant, c'est-à-dire «  le côté depuis lequel s’apprécie le mieux la beauté de la forme du bonsaï » France bonsaï n° 84 page 30

1 Priorité à la largeur, là où le nébari et l’ensemble de la végétation sont plus larges, ici on doit voir les deux troncs, il y a deux cotés possible.

2 Règle de l’intérieur de la courbe. Choisir la face qui est creuse à la base, pas de gorge de pigeon dirait Francis

3 Règle de l’inclinaison vers l’avant. L’ensemble de l’arbre devra s’incliner légèrement vers l’avant à la fin. Pas d’arbre qui refuse dirait ….

D – choisir une ligne de tronc, avec un peu de mouvement et une bonne conicité. ( ici deux lignes de tronc)

E – couper toutes les branches trop grosses pour le tronc choisi, à leur départ, il ne reste que des branches fines.

coto3

Après la séance, j’ai aussi

F – coupé deux branches qui poussaient au creux d’un coude

 coto4

et repris les coupes des grosses branches au ras du tronc.

coto5 

Je vais cultiver ce cotoneaster jusqu’en septembre…. Toute la partie supérieure sera à reprendre pour créer une forme Moyogi avec un mouvement vers la gauche

 coto6

 

 

J’irai vers cette ligne de tronc mais je le laisse encore grossir cet été, grâce à deux longues branches tirantes à la verticale, elles vont aussi favoriser la cicatrisation :

Danielle Grégoire